Bureau Monnaie

Bicentenaire de la mort de Napoléon 1er – Bureau Monnaie

Bicentenaire de la mort de Napoléon 1er Bureau Monnaie

Bicentenaire de la mort de Napoléon – 5 mai 1821 – 5 mai 2021

Préface d’Elias van der Camp, fondateur de Bureau Monnaie

C’est avec un immense plaisir que nous lançons à partir de ce jour une série d’articles, entretiens et coffrets en l’honneur de Napoléon 1er.

A titre personnel, depuis mon enfance, je suis passionné d’Histoire. Napoléon Bonaparte est pour moi l’homme du millénaire.

J’entretiens à son égard une fascination sans failles, il est à mon avis le plus grand homme politique et stratège militaire que la France ait connu.

Il est à mes yeux la personnification de la France et de son régime post révolutionnaire qui se défendra avec brio contre les monarchies d’Europe coalisées pour mettre celle-ci à bas.

Sans aucun doute, Napoléon incarne aussi le romantisme, il est un homme plein de passion qui reste en revanche gouverné par la raison en politique.

Bonaparte propagea les idées des lumières, Napoléon amena la France à son apogée et pourtant rien ne le destinait à un tel avenir, son intelligence, son génie et la réussite l’amèneront à devenir Empereur.

A travers cet homme, ce sont des millions de Français et d’Européens qui sont emportés par l’enthousiasme, galvanisés par l’esprit de la Révolution et prêts au sacrifice ultime.

Comment ne pas être galvanisé par le Général Bonaparte s’élançant en première ligne sur le pont d’Arcole ou encore à la bataille de Brienne où il manqua de peu d’être touché par un boulet Prussien. Il dira avec une certaine insolence « le boulet qui doit me tuer n’est pas encore fondu ».

Avec cette même insolence, il affligera défaite sur défaite aux coalisées. Peu importe qu’il soit en infériorité numérique (comme le plus souvent) le génie tactique l’emporte sur le nombre.

Nietzsche disait de Napoléon « Il est une synthèse du surhumain et de l’inhumain », comment un homme peut-il à ce point marquer l’histoire de l’Europe en 14 ans de pouvoir ?

Son impact sur notre société est grand et ses legs sont innombrables.

Les pièces de monnaie de Napoléon 1er sont un morceau d’Histoire dont nous héritons.

Il est peu surprenant que celles-ci fassent partie des monnaies les plus demandées des collectionneurs.

La valeur de collection d’une pièce de Napoléon dépasse largement sa valeur intrinsèque en or/argent.

On comprend facilement pourquoi celles-ci regorgent d’Histoire. Pour beaucoup d’entre elles, elles sont fabriquées dans des balanciers conçus à partir des canons russes capturés après la bataille d’Austerlitz, quel symbole !

Je ne peux m’empêcher de voir dans ces monnaies certains événements marquants : l’an 1807 = la charge mythique de Murat à Eylau, 1812 = la victoire improbable de la Bérézina et le sacrifice des pontonniers Hollandais du Général Eblé ; et cetera…

J’espère de tout cœur que vous trouverez autant de plaisir que moi en lisant nos articles, nos entretiens et peut-être en faisant l’acquisition d’une pièce de Napoléon.

Sommaire des articles à venir

  • Les origines du Franc Germinal (système décimal) imposé par Napoléon.
  • L’histoire du Franc pendant le 1er Empire
  • Entretien avec Thierry Choffat, président des Vosges Napoléoniennes
  • La liste intégrale des monnaies frappées à l’effigie de Napoléon
  • Biographie des derniers jours de Napoléon à Longwood

Quelques grandes dates

    • 15 août 1769 :                   Naissance de Napoléon à Ajaccio en Corse
    • 1793 :                                     Siège de Toulon
    • 1795 :                                     Napoléon réprime les émeutes royalistes à Paris
    • 1796-1799 :                       Campagne d’Italie puis d’Egypte
    • 9-10 novembre 1799 : Coup d’État du 18 Brumaire
    • 1799-1804 :                       Consulat et seconde campagne d’Italie
    • 2 décembre 1804 :          Sacre de Napoléon       
    • 2 décembre 1805 :          Victoire d’Austerlitz
    • 1806-1809 :                        Victoire sur la 4ème coalition à Iéna, Friedland et Wagram
    • 1808-1813 :                        Guerre d’Espagne
    • 1812 :                                      Campagne puis retraite de Russie
    • 1813-1814 :                        Campagnes d’Allemagne et de France
    • Avril 1814-mars 1815 : Première abdication et exil sur l’île d’Elbe
    • Mars-juin 1815 :                Les Cent-jours – défaite de Waterloo et exil à Sainte-Hélène
    • 5 mai 1821 :                          Mort de Napoléon à Sainte-Hélène

Nos coffrets

Laisser un commentaire