Bureau Monnaie

Napoléon et le Franc

Introduction

Comme nous l’avions évoqué dans notre article précédent « Origine du Franc Germinal : comment Napoléon pérennisa le Franc après la révolution » ce n’est pas Napoléon qui inventa le Franc, mais il n’en demeure pas moins qu’il pérennisa cette monnaie et lui donna les outils pour prospérer pendant près de 2 siècles.

Carte de l'Europe sous Napoléon 1er

Le franc dans l’Empire

L’idée de la France impériale ne se trouvait pas uniquement sur le champ de bataille, Napoléon avait à cœur d’élargir l’influence de l’Empire en Europe que cela soit par exemple avec le code civil, le système métrique pour ne citer qu’eux.

A cette époque, les idées des Lumières se répandent sur le continent dans le sillage des victoires de Napoléon.

Le philosophe Hegel ou bien encore l’influent écrivain Goethe vouaient une certaine admiration envers Napoléon qu’ils considéraient comme un bâtisseur apportant certains idéaux acquis lors de la Révolution Française.

C’est ainsi que pour marquer le peuple Français puis Européen dans son quotidien que l’Empereur entrepris des réformes monétaires, réglant au passage le problème des assignats qui se dévaluaient constamment.

Cette réforme fut mise en place par le biais de la Banque de France (créée lorsque Bonaparte était 1er Consul).

Les 3 points importants sont :

  • La réquisition des métaux (dont une grande partie dans les territoires conquis).
  • La bimétallisation de la monnaie (or et argent).
  • L’imposition du système métrique et la standardisation des poids des monnaies.

Les pièces frappées suite à la loi du 7-17 germinal de l’an XI furent :

  • En or : 40 Francs et 20 Francs
  • En argent : ¼ de Franc, ½ Franc, ¾ de Franc, 1 Franc, 2 Francs et 5 Francs

Pendant la Campagne d’Italie, sous les ordres du Directoire, Napoléon (encore appelé Bonaparte) n’hésita pas à récupérer un grand nombre de monnaies et métaux dans le but de les faire refondre afin de constituer un nouveau Franc solide dit Franc germinal.

La Banque de France accepta les devises étrangères pour le prix à la refonte, cela permettant de pouvoir frappée de nouvelles pièces.

Pour l’anecdote, des balanciers dit « d’Austerlitz » ont été fabriqués à partir des cannons Russes capturés lors de la célèbre bataille.

Coffret or Napoléon Bonaparte pièces
Pièces de 40 er 20 francs en or Napoléon 1er

Prémisses de l’Union Latine

Le système du franc germinal fut gardé après la chute du 1er Empire, et ce jusqu’en 1928.

Entre temps, le neveu de Napoléon I, Napoléon III renforcera le statut du franc dans l’Europe avec les traités de l’Union Latine, en utilisant le franc germinal comme référence pour les autres monnaies.

Cette standardisation facilitera grandement les échanges entre pays signataires.

SI vous souhaitez en savoir plus sur l’Union Latine, nous vous recommandons de lire notre article : Qu’est-ce que l’Union Latine ?

En 1928, Raymond Poincaré dévalua le franc, c’est ainsi que celui-ci deviendra le « Franc Poincaré ».

Le Franc en Europe

Durant son règne, l’Empereur Napoléon créa un certain nombre de royaumes vassaux.

Chacun de ces royaumes vassaux frappa ses propres pièces en voici la liste :

*Les pièces Italiennes étaient frappées à l’effigie de Napoléon, celui-ci étant également Roi d’Italie.

**Napoléon ne plaça pas Bernadotte sur le trône de Suède, mais il ne s’y opposa pas, Bernadotte n’a pas frappé de pièces à son effigie suivant le système du Franc germinal.

Laisser un commentaire